Retour au blogue

Un petit retour dans le passé

Un petit retour dans le passé

Mercredi, le 22 mars 2017, en plein milieu de la semaine du Français, je suis entrée dans la bibliothèque de mon ancienne école secondaire, La Voie. Juste quelques jours plutôt, j’avais eu la chance de jouer le rôle de juge pour leur débat annuel entre les secondaires 4 et 5. On aurait dit qu’on était à un concert, tellement que les étudiants de sec 4-5 étaient motivées et engagés dans le débat. La foule était incontrôlable, les cris, les chants, les réactions, juste remplis d’énergie. Je ne croyais pas mes yeux, ni mes oreilles en passant, ces jeunes étaient excités d’entendre les arguments et opinions de leurs collègues sur le sujet de ce fameux débat. Donc, c’est sûrement évident que même si je me retrouvais dans une salle exactement comme celle que j’avais laissée il y a maintenant presque 9 ans, j’étais très excitée de rencontrer ces jeunes. Assis devant moi, autour d’une grande table, se trouvaient 60 de ces étudiantes et étudiants de secondaires 3 à 5, prêts à se faire entendre.

Cette école secondaire prend une nouvelle vie pendant cette semaine, et les étudiants le démontraient bien par leur enthousiasme de partager leurs idées et rêves pour un meilleur Montréal. Lors de notre consultation, les jeunes ont pris leur temps de me parler de leurs ambitions qui incluaient leur future implication dans la politique ainsi que dans la modélisation de l’éducation. Une petite activité que nous avons faite ensemble a souligné quelques-uns de leurs rêves et leurs craintes concernant leur chère ville. Par la suite, il y a eu également de jeunes, arrivés à Montréal il y a moins d’un an, qui ont partagé leurs préoccupations concernant ce que la ville faisait pour les jeunes immigrants. Ils souhaitent pour un Montréal qui sera ouvert et capable d’assurer l’intégration des ces jeunes étrangers. Parmi les autres voix, on entendait des étudiants commenter sur les autres enjeux qui les interpellent : la propreté des rues, le respect de l’environnement, la sensibilisation au recyclage et la disponibilité des emplois étudiants. J’ai compris très rapidement que La Voie allait fournir des jeunes brillants, motivés et engagés pour assurer un futur vert pour leur arrondissement, et moi j’en suis très fière!

Plusieurs de ces jeunes ont très hâte de nous retrouver au Sommet Jeunesse et nos sentiments sont exactement les mêmes!

Le blogue des ambassadrices et ambassadeurs