Retour au blogue

Reconvertir une zone manufacturière pour favoriser l’impact social dans notre ville et notre société

Reconvertir une zone manufacturière pour favoriser l’impact social dans notre ville et notre société.

Au bord de l’eau, caché derrière un immeuble de 10 étages, une zone, semblable à une cour d’école, entourée de bâtiments industriels dont la ville a décidé de ne pas laisser à l’abandon. Alors qu’en faire ? Comment revaloriser ses lieux ?

 

Réinvestir les lieux pour stimuler l’impact social

Créé en 2009, KPH est avant tout une communauté de jeunes entreprises innovantes ayant un impact social ou environnemental dont le but est d’améliorer notre société. L’objectif est d’accompagner les entrepreneurs à différents stades de leurs entreprises. D’abord au stade d’idée, puis elles développent, confirmes leurs services et/ou produits et enfin, elles atteignent le stade de la maturité financière et structurelle. Ces différentes étapes se symbolisent dans les lieux par les étages séparant ainsi l’évolution de l’entreprise. Chaque étage a ses espaces communs pour favoriser les échanges. Les entrepreneurs s’entraident entre eux et peuvent facilement trouver de l’aide grâce au tableau d’entrée présentant tous les membres selon leurs spécialités.

L’accompagnement des jeunes entreprises n’est pas le seul mandat de KPH. Leur belle équipe travaille pour favoriser le lobbyiste social auprès des institutions et des grandes entreprises. Elle réalise des projets sociaux pour des entreprises souhaitant intégrer des outils innovants au sein de leur structure. Par exemple, dernièrement, elle a réalisé un HUB pour créer une stratégie afin de mieux intégrer les personnes à mobilité réduite dans l’organisme. En plus de l’abonnement des membres, leurs revenus proviennent de la location des salles pour de nombreux événements, permettant ainsi de mieux faire connaître les lieux et les projets.

 

Rencontre avec une startup de l’espace

Lors de notre visite nous avons rencontré les fondateurs de la startup Naboskab, signifiant « le quartier » en danois. Cette jeune entreprise a pour mission de créer une communauté en partageant les outils qu’on n’utilise pas tous les jours. Ainsi chaque habitant peut mettre sa scie, sa luge, son tape à mesurer, dans le casier prévu à cet effet. En développement dans les immeubles de Copenhague, une des initiatives qui nous a marqué est l’installation d’un immense casier en bois sur la place publique. Les passants pouvaient y mettre leurs livres, leurs outils, etc. et échanger contre d’autres objets. La fondatrice nous raconte le succès de ce projet dans la ville dû à l’engouement des citoyens. A suivre si l’opération se reproduira…

 

L’impact social au service de la ville durable

KPHKPH s’est installé dans une zone industrielle. Ce lieu est composé de 4 bâtiments. La ville a fait le choix significatif de permettre à des entreprises ayant un impact social dans leur communauté de s’installer ici même. C’est ainsi que KPH s’est retrouvé localisé dans cette zone, à côté de projet comme Game et AFUK. AFUK est une communauté dynamique, composée de 3 écoles différentes : une production, un (Daghøjskole) Ecole de formation professionnel de Jour et une formation de cirque. Basée sur la force créative de chacun, cette organisation a pour objectif de stimuler l’envie entrepreneuriale chez les jeunes tant en terme de compétences professionnelles que de développement personnel.  C’est ainsi que l’organisation a permis à de nombreux jeunes d’accéder à un lieu ouvert et accueillant pour créer et imaginer le monde de demain. On note donc l’importance des pouvoirs publics dans la décision d’influencer l’emplacement des projets pour en tirer des impacts sociaux et environnementaux positifs.

KPH rêve de pouvoir créer des ponts avec la communauté entrepreneuriale montréalaise ; les portes sont déjà ouvertes, agissons !

Le blogue des ambassadrices et ambassadeurs