Retour au blogue

Penser Montréal

Depuis mes débuts en implication politique, ce qui m’a toujours attiré est le fait de connaitre les positions de plusieurs personnes et surtout si elles proviennent d’entourages différents. J’ai eu la chance de faire ainsi durant ma consultation à l’école Antoine de Saint-Exupéry.

J’ai rencontré le conseil des élèves qui avait comme but de discuter des enjeux qui touchent l’école ainsi que ses jeunes. De plus, c’était une discussion très enrichissante qui a dépassé mes attentes vu que que tout le monde participait et interagissait avec un excellent rythme. Bien évidemment, nous avions aborder les défis que Saint-Léonard pourrait relever au niveau de plusieurs domaines. En commençant par la sécurité routière comme rétablir les nids de poules ainsi que les feux de circulation qui ne fonctionnent pas pendant une durée donnée, ce qui provoque l’embouteillage. Puis, le transport, qui est un des aspects les plus importants de notre ville. Les élèves affirmaient qu’à la fin des cours, ils arrivaient en retard chez eux puisque tout le monde y avait accès comme pour le 136, le 192 et le 32. Ils pensent qu’il serait préférable qu’un certain nombre d’autobus soient pour les élèves seulement dans lesquels ils montreraient leurs cartes étudiantes par exemple.

Ensuite, nous avions parlé de l’environnement jeunesse à Saint-Léonard. La majorité d’entre eux ont dit qu’il n’y a pas d’activités réservés que pour les jeunes de leurs âges (13-18ans), car lorsqu’ils veulent sortir, ils vont jusqu’au centre ville afin de trouver des activités divertissantes. Ils ont également abordé un point très pertinent : comme il y a une diversité incroyable dans notre arrondissement, ils aimeraient apprendre à connaitre les autres cultures à travers des meet-up ou des activités culturelles.

 

Le blogue des ambassadrices et ambassadeurs