Retour au blogue

Mission exploratrice : Shanghai – la ville aux milles facettes

Mission exploratrice : Shanghai – la ville aux milles facettes

Avant de partir en mission pour la Chine avec ma délégation d’ambassadeurs et ambassadrices #jeunesse375Mtl, je n’aurais jamais pensé qu’une seule ville puisse comprendre 35 millions d’habitants, soit la population du Canada regroupée à une seule place : Shanghai, la perle de l’océan. Et c’est vraiment une perle. En fait, en y allant, je m’attendais à un choc culturel dans un pays dictatorial, et j’ai été positivement surprise de voir que Shanghai n’a rien de différent des autres grandes villes occidentales. Au contraire, elle a plusieurs attraits qui la rendent une ville modèle pour nous, les Montréalais !

« Shanghai mets les personnes aux centre de ses préoccupations afin d’améliorer le sentiment de sécurité, de bonheur et le dégrée de satisfaction de ses citoyens» - Musée de l’Urbanisme à Shanghai 

D’abord et avant tout, Shanghai est la perle de l’urbanisme. On y voit une harmonie entre l’art autochtone et moderne. Les gratte-ciels et les magasins luxueux côtoient des temples bouddhistes. Mais ce qui captent mon regard, ce sont avant tout des autoroutes silencieuses, peu de congestion routière, un transport en commun vaste, abordable et facilement accessible pour en donner que quelques exemples. À Shanghai, seulement des voitures récentes peuvent obtenir une licence pour circuler dans la ville afin de réduire les gaz à effets de serre. Et pour décourager les citoyens à conduire, les frais pour obtenir une plaque sont exorbitants. Heureusement, le système de transport en commun et très bien développé. On parle d’une trentaine de lignes de métro. Les passages à piétons au centre –ville pour les grands boulevards sont suspendus et permettant ainsi aux gens de se promener au centre-ville en toute tranquillité et d’avoir une des plus belles vues de l’un plus hauts gratte-ciels du monde. Une autre bonne pratique à ramener à Montréal serait de peinturer le dessous des autoroutes suspendues avec une couleur plus calme que celle grisâtre du béton nu.

Shanghai est également une ville écoresponsable. Je pense justement aux plantes grimpantes sur les pilots d’appui pour les autoroutes suspendues, des pare-chocs ornés de fleurs en pots délimites les zones de constructions, des arbres à toutes les intersections d’autoroutes, des pots de fleurs d’une part et d’autres de l’autoroute.

 

 

« Une fois que tu as une position, peu importe que tu sois une femme ou un homme, tout dois faire tout ton possible pour compléter ton mandat» - Fédération des Femmes de Shanghai

Rencontre avec la Fédération des Femmes de Shanghai, un organisme financé par le gouvernement y incluant une bâtisse immense. Cette organisation offre des programmes de formation, invite des personnalités à donner des conférences aux femmes et surtout aide les femmes défavorisées à obtenir une formation et à trouver un emploi. Ce qui m’a beaucoup impressionné, c’est qu’elles veulent augmenter la participation des hommes au sein de leur fédération afin de rompre les stéréotypes reliés aux femmes et ainsi démontrer qu’elle ne visent pas à ségréguer les hommes mais plutôt à un meilleur vivre ensemble. Pour eux, l’égalité entre femmes et hommes signifie le respect de leurs différences. Tout comme Montréal, Shanghai fait face à un grand nombre d’immigrants. La fédération des femmes met justement de l’effort afin d’intégrer les femmes immigrantes dans la communauté et sur le marché du travail, en organisant des formations et des activités sociales entre autres.

Bref, une belle expérience et une équipe irréprochable !

Pour en savoir plus, rendez-vous au Sommet Jeunesse le 6 et 7 mai 2017 !

 

 

 

Le blogue des ambassadrices et ambassadeurs