Retour au blogue

La ville et l'éducation

La ville et l'éducation

J'ai eu la chance de partir avec Céline, Ikram et Marc-André, qui sont des personnes si intéressantes et j'aimerais vous inviter à consulter leurs articles blogue, car ils sont aussi complémentaires au mien.

Ayant comme objectif de découvrir les initiatives de développement durable, nous avons eu l'honneur de visiter la ville de Helsingborg qui est reconnu comme une éco-municipalité. Après avoir rencontré la mairie, nous avons été impressionnés par leur bible écologique et sociale: Vision 2035.

Toutefois, ce document qui trace des objectifs à atteindre est appliqué. La preuve: ils ont créé un département nommé : «Environment and lifestyle». Ce dernier vise à conscientiser la population aux enjeux environnementaux, mais aussi à impliquer les citoyens (et surtout les jeunes) dans la prise de décision et la proposition de solutions concrètes.

Effectivement, les 15 employés du département ont travaillé sur une multitude de projets tels qu'une journée de présentation de projets montés par des jeunes dans le cadre de leurs cours. Ces élèves devaient alors partager leurs idées avec les décideurs de la ville et des acteurs sociaux du milieu. Ce fut une occasion pour eux de se faire entendre, mais aussi d'expérimenter concrètement leur rôle de citoyens engagés.

On peut donc dire que la municipalité est très impliquée dans l'éducation, car cela fait partie de ses champs d'action et elle prend ce rôle bien au sérieux. Elle soutient aussi les écoles grâce à plusieurs programmes dont l'organisation d'activités pour chaque niveau scolaire sur des thématiques environnemental. Cela va des cours de signalisation à vélo pour les plus jeunes à des expérimentations des diverses sources d'énergie, en passant par l’expérimentation du système de transport en commun. Bref, à toutes les étapes de l'éducation des jeunes, la ville d'Helsingborg est impliquée pour stimuler une conscience de l'environnement. Pour eux (et ils nous l’on répété à maintes reprises), le changement passe par l’éducation des jeunes qui seront les acteurs de la société de demain.

Nécessairement, cela fait rêver d’un avenir meilleur, mais on réalise surtout que le lien entre la communauté et l’école semble être très différente qu’à Montréal. Que les élus s’intéressent à ce que les jeunes ont à dire est remarquable, mais encore faut-il que le lien entre les deux soit possible et on voit que c’est grâce à des projets communs que ces relations voient le jour. Il faut donc encourager le monde politique, scolaire et communautaire à interagir ensemble pour développer des partenariats qui ne seront que profitables pour les jeunes!

 

Le blogue des ambassadrices et ambassadeurs