Retour au blogue

La richesse est dans la diversité

La richesse est dans la diversité

Le 26 février 2017, je déposais mes valises sur les terres sacrées d’Afrique, pour la toute première fois. Dès mon arrivé au royaume « al-Maghrib», j’ai eu l’étrange impression d’être chez moi…il m’a semblé que le sang Amazighe (Berbère) coulait déjà dans mes veines.

La neige et le froid loin derrière, j’étais vraisemblablement heureux de faire partie de la délégation marocaine dans le cadre du projet : #Jeunesse375Mtl, où je suis le Jeune ambassadeur de l’engagement de l’arrondissement  de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles. Cependant, je n’arrivais pas à comprendre pourquoi j’étais si à l’aise dans un pays qui se trouve à des milliers de kilomètres de chez moi et qui évolue dans une culture complètement différente de la mienne !

Au cours de mon séjour, j’ai tranquillement commencé à comprendre que le Maroc est unique en ce qui concerne l’accueil et l’intégration, l’hospitalité et la diversité. Il est évident que le vivre ensemble règne sur le royaume depuis déjà fort longtemps.

Tout d’abord, la nature elle-même démontre une cohabitation harmonieuse. Invraisemblablement, le Maroc est le seul pays au monde où palmiers et montagnes couvertes de neige coexistent dans la même ville. En tant que jeune haïtien ayant grandi à Montréal pas étonnant que je me sentais chez moi.

Pour continuer, les différentes langues qui coexistent dans le pays démontrent la grande diversité culturelle des marocains. Les deux langues officielles sont l’arabe et l’amazighe, mais d'autres langues comme le français et l'espagnol sont aussi très présentes, tandis que l'anglais gagne du terrain dans le monde des affaires et des échanges internationaux. Comment toutes ces langues ont pu coexister et se préserver ?

J’ai eu ma réponse lors de notre visite de l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) qui est situé à Rabat, la capitale du royaume. Existant depuis au moins 5000 ans, l’amazighe est la langue la plus ancienne attestée au Maroc et l’IRCAM a pour vocation de sauvegarder et promouvoir cette richesse culturelle dans toutes ses formes et expressions.

En collaboration avec les autorités gouvernementales et les institutions concernées, l’IRCAM concourt à la mise en œuvre des politiques retenues par Sa Majesté Mohammed VI devant permettre l’introduction de l’amazighe dans le système éducatif et assurer son rayonnement dans l’espace social, culturel et médiatique, national, régional et local. Quel bel exemple à suivre dans la préservation et l’intégration de la culture autochtone à travers tout le pays !

Pour finir, le Maroc est un pays où se cimente véritablement le sentiment d’appartenance et une acceptation de la différence culturelle. La nature, les langues et les différentes cultures coexistent harmonieusement depuis des milliers d’années. Mon bref séjour à « al-Maghrib» m’a donc fait comprendre l’importance et la valeur de garantir l’inclusion de chaque citoyen et une cohabitation harmonieuse, peu importe les différences. La richesse est réellement dans la diversité et le Maroc en est la preuve vivante.

Tanmmirt al-Maghrib biss'lama !

Le blogue des ambassadrices et ambassadeurs