Retour au blogue

La mobilité au cœur des préoccupations

La mobilité au cœur des préoccupations

Ma première consultation auprès des jeunes du Sud-Ouest de Montréal a eu lieu de 18 mars dernier dans le local du député fédéral de Ville-Émard-Lasalle Verdun, M. David Lametti. Pour l’occasion, j’ai rencontré les membres du Conseil jeunesse apolitique du quartier. Cette opportunité m’a permis de présenter le projet #Jeunesse375Mtl aux jeunes présents et d’engager un dialogue avec eux sur les améliorations qui peuvent être apportés à Montréal.

Après avoir effectué les présentations, nous avons effectué une activité brise-glace. Les jeunes ont été séparés en deux équipes et avaient une dizaine de minutes pour dessiner des symboles de Montréal sur une pancarte prévu à cet effet. L’activité a remporté un succès franc, les dessins furent riches en détails ! La première équipe a dessiné les symboles suivants : un stage pour illustrer Osheaga, un carré rouge en référence des grèves de 2012, le hashtag MTL375, la Place des Arts, les wagons de métro de Montréal et leur deuxième vie, le Mont-Royal, la neige, le hashtag ManifEnCours, un trophée du Gala Artis ainsi que le mot Hallelujah en référence au feu compositeur montréalais Léonard Cohen.

Pour sa part, la deuxième équipe a dessiné les éléments suivants : l’emblématique 1000 de la Gauchetière, le Stade Olympique ainsi que les anneaux olympiques des Jeux olympiques de 1976 qui ont eu lieu à Montréal, les caractéristiques cônes de construction oranges, la biosphère, l’oratoire Saint-Joseph, le logo de la STM, la basilique de Notre-Dame en guise de reconnaissance de l’héritage catholique dans la société québécoise, le maire Denis Coderre, les Canadiens de Montréal, les anciens wagons du métro de Montréal, une carte du métro (et son extension souhaitée) ainsi que les trains de l’AMT.

Montréal regorge de symboles et cette courte activité en est le témoignage parfait. Une fois le temps écoulé, les jeunes ont présenté l’objet de leur pensée. Cette séance de brainstorming a permis de paver la voie à une réflexion plus profonde sur les améliorations qui peuvent être suggérés à la ville. Le transport fut le premier enjeu abordé. Pour les jeunes, la mobilité est un besoin essentiel à leur épanouissement. Bien que le métro de Montréal couvre l’essentiel du centre-ville de Montréal, les banlieues quant à elle sont souvent oubliées. Attendre jusqu’à une heure pour prendre un bus ou un train de banlieue semble être un frein aux déplacements des jeunes. Plus précisément, les jeunes rêvent d’un métro ouvert 24 heures par jour. Les déplacements des jeunes loin du centre-ville dépendent fortement de ces horaires. Cette discussion a ensuite laissé place au développement durable. L’électrification des trains de l’AMT fut l’une des propositions phares des jeunes du Sud-Ouest.

Ainsi, le développement durable et l’écologie au sein des transports devrait être une priorité pour nos dirigeants. Les jeunes du Sud-Ouest ont envie de s’impliquer plus au sein de leurs villes, mais cette implication est parfois freinée par la distance car ils ne peuvent se déplacer rapidement et écologiquement. Cette séance a aussi permis aux jeunes de réaliser l’importance des déplacements et de leur accessibilité dans une ville. En effet, comme l’a si bien dit l’un des jeunes présents : «à quoi servent tous ces symboles si on ne peut y aller»?

 

 

Le blogue des ambassadrices et ambassadeurs