Retour au blogue

Des légumes sur les toits de Copenhague

Des légumes sur les toits de Copenhague

 

Lors de notre mission exploratoire au Danemark, Céline, Philippe, Marc-André et moi avons eu la chance de visiter la toute première ferme urbaine sur un toit à Copenhague: ØsterGRO. La ferme est située au coeur de Copenhague et a été lancée en avril 2014 par trois jeunes visionnaires qui voulaient rendre leur ville un peu plus verte et écologique

Suite à une visite aux célèbres fermes urbaines de Brooklyn, les trois jeunes entrepreneurs se sont donné le défi de répéter l’exploit dans leur ville natale.

Depuis, la ferme est affectueusement surnommée le «Toit des tomates» par les habitants de Copenhague. L’espace à 600 mètres carrées a dû fermer pour cause d’infiltration d’eau ; cependant l’incident n’a pas été causé par le jardin. Les propriétaires du jardin ont profité des rénovations pour complètement redessiner les lieux. L’ouverture du toit urbain avoir lieu au cours des prochaines semaines. Une toute nouvelle cuisine permettra de desservir une plus grande clientèle, toujours plus friande des fruits et légumes frais du jardin.

Les propriétaires d’Ostergro ne se font pas d’idées quant à la commerciabilité de leurs produits: leur objectif n’est pas de faire de l'agriculture commerciale, mais plutôt de sensibiliser leurs concitoyens à l’agriculture organique et locale ainsi qu’à l’insuffisance alimentaire. La rentabilité n’est donc pas l’objectif premier. 

L’éducation a porté fruits, car elle a poussée de nombreux danois à cultiver des fruits et légumes dans des petites boîtes compacts surnommés les «boîtes capillaires», que l’on peut voir un peu partout sur les balcons des immeubles de Copenhague.

Bien que les jardins urbains soient très populaires au Danemark, la cultivation de fruits et légumes sur les toits fait face à un défi de taille: l’inclinaison des toits. En effet, une grande partie des immeubles de la ville ont été construits au cours du 19e et 20e siècle avec les standards de leurs temps: en charpentes et toits inclinés. L’inclinaison permet d’éviter l’accumulation des eaux de pluie qui peuvent accélérer la détérioration des toits et causer des infiltrations d’eau, mais elle empêche aussi l’utilisation des toits à d’autres fins.

À Montréal, les fermes Lufa, qui cultivent des fruits et légumes dans des serres sur les toits de Montréal célèbrent cette année leur cinquième anniversaire. L’entreprise continue tranquillement son expansion dans des autres villes du Québec. L’entreprise offre des fruits et légumes biologiques et frais avec une empreinte carbone beaucoup plus faible que les fruits et légumes traditionnellement importés par les supermarchés québécois. Cette initiative permet depuis quelques années de consommer biologique à moindre coût. Grâce aux fermes urbaines, manger québécois et écologique n’aura jamais été aussi accessible!

 

 

Le blogue des ambassadrices et ambassadeurs