Retour au répertoire

Taharima Habib

Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce
#CDNDG

Taharima Habib en 3 points

  • Un lieu qui t’allume à Montréal ?

    Centre des Sciences

  • En un mot, c’est quoi l’engagement pour toi ?

    Mentorat

  • En une phrase, ton rêve pour Montréal ?

    Je rêve d'un Montréal qui reconnait la force dans sa diversité et qui offre la représentation adéquate de sa démographie.

Taharima Habib, 26 ans, Côtes-des-Neiges­–Notre-Dame-de-Grâce

En grandissant dans le quartier de Côte-des-Neiges, Taharima a été très impliquée dans sa communauté. Que cela soit à travers le conseil étudiant, la radio étudiante ou le journal étudiant, elle a utilisé sa voix pour représenter les jeunes et les causes qui lui tenaient à cœur. Après avoir passé six années à Sherbrooke, elle est revenue à Montréal, avec deux diplômes universitaires en poche et plein de projets en tête. Pour Taharima, le milieu scientifique est un aspect incontournable. La science lui a appris l’importance du partage de l’information et la croissance collective. Microbiologiste de formation et enseignante par passion, elle souhaite, à travers son rôle d’ambassadrice #Jeunesse375MTL, motiver les jeunes de son arrondissement à prendre leur juste place au sein du développement de leur avenir et à partager leurs idées et leurs expériences avec leurs pairs.

Derniers articles dans le blogue

À Bruxelles, les ASBL donnent des ailes à leurs jeunes

Taharima Habib
Par Taharima Habib
Voilà que le DreamTeam, autrement connu sous le nom de #DélégationBelgique sur les réseaux sociaux, est de retour à Montréal après une semaine intensive passée à Bruxelles dans le cadre du projet
Lire l'article »

Un petit retour dans le passé

Taharima Habib
Par Taharima Habib
Mercredi, le 22 mars 2017, en plein milieu de la semaine du Français, je suis entrée dans la bibliothèque de mon ancienne école secondaire, La Voie. Juste quelques jours plutôt j’avais eu la chance
Lire l'article »

Notre réalité est l’exemple parfait de «Catch 22»

Taharima Habib
Par Taharima Habib
Quand j’étais plus jeune, au secondaire, j’avais un intérêt particulier pour le baladi. La danse m’avais amenée au Centre communautaire de loisir de la Côte-des-Neiges où j’ai pris des cours
Lire l'article »
Voir tous les articles
Retour au répertoire